EUN décroche le diplôme d’or de la méthode des 5S octroyé par Euskalit 

Alberto Lorenzo, CEO d’EUN : « L’excellence est un objectif qui ne s’atteint jamais, il s’agit d’une voie que nous souhaitons poursuivre tout en apprenant et en profitant. »

Le système de production Toyota (SPT ou TPS en anglais) a été instauré par l’OEM japonais après la Seconde Guerre mondiale (entre 1946 et 1975).

La culture de la discipline et de l’amélioration continue (« Kaizen » est formé de deux mots japonais : « kai », qui signifie « changement », et « zen », qui signifie « meilleur ») des japonais les a conduits, à un moment où ils avaient besoin de se relever après leur effondrement, à définir un grand nombre d’outils visant à perfectionner leurs organisations.

La méthode des 5S est l’un des piliers du TPS. Cette méthode regroupe cinq concepts japonais qui commencent par cette lettre (Seiri, Seiton, Seiso, Seiketsu et Shitsuke qui signifient respectivement : organisation, ordre, propreté, normalisation et discipline).

Lorsqu’elle est correctement mise en œuvre, la méthode des 5S apporte efficacité et sécurité aux organisations. En outre, les experts en gestion avancée considèrent que les 5S représentent un excellent « premier grand pas », que toute organisation peut effectuer afin que l’ensemble du personnel s’imprègne de cette dynamique d’amélioration continue/Kaizen et parvienne à déployer la culture de l’excellence dans toute l’organisation.

C’est pourquoi l’obtention du diplôme d’or des 5S consolide la mission même d’EUN. C’est ce qu’indique Alberto Lorenzo Mitxelena, CEO d’EUN, qui souligne qu’aucun autre outil standard ne correspond aussi bien à la mission de l’entreprise que la méthode des 5S.

Pourquoi les 5S correspondent-ils aussi bien à la mission d’EUN ?
Chez EUN, nous optimisions les espaces pour ranger et gérer efficacement des contenus. Voilà notre proposition de valeur. Quelle meilleure manière de la montrer à nos clients que de donner un exemple ? Quelle meilleure manière de nous montrer que de présenter des environnements qui véhiculent une image organisée, ordonnée, propre et bien gérée ? Ainsi, si l’implémentation des 5S fait sens dans n’importe quelle organisation du monde, elle fait encore plus sens chez EUN.

On comprend dès lors que le pari pour les 5S ait été considéré comme stratégique pour EUN.
Mettre en œuvre, maintenir et améliorer les 5S donne des résultats très visuels dès le début. D’autres progrès en matière de gestion avancée sont au contraire plus longs à se manifester. Ainsi, afin d’obtenir des résultats rapides et visibles, il est plus simple que l’ensemble du personnel (même l’effectif le plus réticent au changement) prenne part à des questions qui sont en outre la base, l’essence même de la gestion avancée. Par ailleurs, nous avons pour objectif de transmettre ce que nous apprenons par le biais de cette « façon de faire » aux produits, aux solutions et à la servitisation que nous proposons à nos clients, en ayant toujours à l’esprit que « nous optimisons les espaces pour ranger et gérer efficacement des contenus ».

 

 

Ce n’est pas la première fois que vous tentiez d’implémenter les 5S.
Les 5S sont une méthode de travail quotidienne et non un « projet qu’on lance, déploie et achève »... Plusieurs tentatives ont eu lieu, avec un effort de départ et des résultats, mais, à certains moments du cycle, la méthode a été mise de côté. En 2019, lorsque nous avons tenté à nouveau les 5S, nous avons choisi de désigner une personne exclusivement chargée d’implémenter, de maintenir et d’améliorer les 5S. Cela a été l’un des grands succès d’EUN. Mais le rôle de toute l’équipe, de tous les EUNdarrak, est tout aussi important que le rôle de responsable, car les 5S ne sont pas possibles si un seul maillon de la chaîne cède… Nous avons toutes et tous contribué à ce succès, et nous continuons et continuerons à y contribuer.

Quel a été le processus suivi jusqu’à cette reconnaissance ?
Le premier succès a été l’entrée au club des 5S en 2019, avec un niveau de 40 sur 100, qui nous a incités à poursuivre le projet. Pour 2020, nous nous étions fixé l’objectif d’obtenir un diplôme. Face à la pandémie, nous nous sommes demandé s’il valait mieux continuer le projet ou se concentrer sur d’autres questions. Nous avons pris notre courage à deux mains et nous avons parié sur les 5S, nous avons continué à nous améliorer et lors de l’audit externe, nous avions fait tout ce que nous avions à faire.

Cet audit a été extraordinaire.
Atypique. Pour deux raisons. Tout d’abord, parce que nous avons souhaité le faire pour l’ensemble du bâtiment (atelier et bureaux) et non pour une seule partie, comme c’est le cas d’habitude. Ensuite, parce que nous avons été la première organisation soumise à un audit d’Euskalit au format en ligne (nous n’avons pas eu le choix étant donné que nous étions en pleine pandémie). Pour ce faire, nous avons réalisé des rapports audiovisuels très complets et l’audit a ensuite été effectué via Teams.

Cet audit vous a permis d’obtenir le niveau Argent. Un bon résultat qui vous a pourtant donné envie de plus.    Pour cet audit, nous avions divisé l’organisation en 13 secteurs et chacun d’eux devait obtenir plus de 60 points (sur 100) dans la matrice d’évaluation des 5S. Nous avons obtenu une note inférieure (57) dans un seul secteur et c’est la raison pour laquelle nous avons reçu le diplôme d’argent.

Nous aurions pu en rester là, mais nous avons pensé que l’important était de persévérer, en particulier parce que les « avantages collatéraux » des 5S sont une meilleure efficacité, une meilleure sécurité et un meilleur déploiement de l’excellence dans l’équipe…

et parce que les reconnaissances sont en outre très motivantes pour l’équipe. Nous avons donc décidé d’atteindre le niveau Or en 2021. C’était un pari stratégique : comme je l’ai déjà dit, non seulement parce que nous voulons être une entreprise organisée et gérée de façon avancée, mais encore parce que cette méthode correspond parfaitement à notre mission. Nous devons être des experts de la 5S pour proposer à nos clients des solutions plus efficaces, qui permettent de mieux optimiser l’espace, de mieux gérer le contenu... Nous voulions les avantages des 5S et cette reconnaissance.

 Ainsi, pour 2021, vous avez relevé le défi et vous l’avez abordé consciencieusement. Quels changements ont été apportés ?
Je crois que le premier a été un changement de mentalité. Nous avons décidé d’intégrer les 5S à la culture de travail de tous les EUNdarrak et de ne savoir travailler que de manière organisée, ordonnée, propre et disciplinée… Autrement dit, que cette méthode de travail soit mise en place à long terme et non uniquement juste avant l’audit. Pour ce faire, le responsable du processus depuis 2019 s’est fixé comme objectif d’étendre cette responsabilité au plus grand nombre de personnes possible. Et c’est ce que nous avons fait tout en continuant de nous améliorer. Ce déploiement a été le grand succès de cette année, cela ne fait aucun doute. Preuve en est que les audits sont tout à fait popularisés et les auditeurs ont mis en avant l’alignement sur nos objectifs de tous les employés sélectionnés au hasard, lorsqu’ils leur demandaient pourquoi les 5S étaient importants pour EUN.

L’audit à Beasain a eu lieu le 27 juillet et vous avez alors reçu la bonne nouvelle. Comment s’est passée la collaboration avec les auditeurs ?
Je dois tout d’abord dire que nous les connaissions déjà, car ceux sont les mêmes qui ont réalisé l’audit à distance en 2020 et qui nous ont octroyé l’accès au club des 5S au Pays basque espagnol. Ils ont donc pu observer les changements introduits. Toujours est-il que la collaboration avec les auditeurs s’est prolongée. Ainsi qu’ils nous avaient prévenus, ils ont évalué l’amélioration continue (le dernier des 5S) dans tous les secteurs et passé au peigne fin le secteur qui était en dessous de 60 l’année précédente. Ils ont passé beaucoup de temps dans ce secteur, tandis qu’ils ont consacré une demi-heure à chacun des autres secteurs. Ils ont effectué des vérifications non seulement au niveau global, mais également au niveau des plus petits détails. Enfin, ils nous ont réunis pour nous donner le résultat. Nous avons obtenu une moyenne de 70 points : 10 points de plus que le niveau or.

Un très bon résultat !
Les auditeurs ont indiqué qu’ils avaient noté une amélioration considérable dans tous les secteurs. Ils ont été surpris de constater que les 5S avaient été effectivement déployés dans toute l’organisation, auprès de tous les employés, preuve que l’entreprise les considère véritablement comme stratégiques. Ils ont clairement précisé qu’EUN est une entreprise exemplaire en matière de 5S et que nous avions bousculé une idée reçue en les implémentant dans tout l’atelier, et non dans une petite partie. Nous leur avons démontré qu’un déploiement total simultané était possible.

Que représente cette reconnaissance pour toi qui est CEO ?
Je m’en réjouis tout particulièrement, car s’il y a bien une chose à laquelle nous devons participer, c’est à la méthode des 5S. Nous avons toutes et tous bien travaillé et ça se voit. Le fait que nous ne nous soyons pas contentés du niveau très élevé atteint l’année dernière (diplôme d’argent) est très important pour EUN. Non seulement nous avons été capables d’établir un record, mais en plus de l’améliorer en l’espace d’une année seulement. En outre, cette reconnaissance met en évidence notre proposition de valeur.
 

 

La prochaine étape sera en automne, avec l’audit de la filiale mexicaine.
Nous y aspirons également au diplôme d’or, mais nous étions conscients que nous n’étions pas au point en juin en raison des difficultés découlant de la pandémie de COVID, comme le retour au bureau. Mais, sous la direction de notre responsable des processus opérationnels, nous sommes en train d’y accomplir un très bon travail.

Cet audit sera le premier au Mexique, car le précédent n’a eu lieu qu’à Beasain. L’année prochaine, nous pourrons peut-être faire un audit commun à l’ensemble d’EUN et prouver que nous sommes une seule et même entreprise, une entreprise locale mais disposant d’une force commune. La prochaine étape consistera probablement à l’étendre aux franchises, ce serait très intéressant.

Cette question est source de nombreux projets d’avenir...
Oui, car ce que nous voyons c’est la voie de l’excellence et non l’objectif ; je crois que cet objectif ne s’atteint jamais. La proposition pour l’année prochaine est la suivante : maintenir le même niveau. Passer du niveau 40 au niveau 60 a été difficile et de 60 à 70, très compliqué... mais nous devons persévérer et essayer. Voilà le projet pour Beasain. Pour le Mexique, l’objectif de cette année est d’atteindre le niveau de 60 points.

Nous devons être ambitieux, car nous avons du chemin à faire ; après les 5S, nous devons penser aux sixième, septième et huitième « S ». Certaines organisations y sont déjà.

Quel sera le sixième « S » ?
La Sécurité. Nous allons intégrer la prévention des risques du travail à la méthode des 5S,
veiller à la sécurité des personnes. Les audits internes en tiennent déjà compte. J’aimerais que nous parvenions à dépasser les 60 points pour les 6S, sécurité incluse, car cette sécurité est en parfait accord avec notre principe de durabilité sociale.

Il est évident que les 5S, et tous les autres, sont destinés à perdurer...
La philosophie Kaizen ne nous donne pas plus de travail, mais nous aide à nous améliorer, pour être plus efficaces, plus en sécurité, pour mieux déployer la stratégie ainsi que l’attachement et la croyance en l’excellence…
voilà les raisons pour lesquelles nous misons sur l’amélioration continue… et si en plus nous obtenons des reconnaissances… c’est encore mieux… chez EUN en particulier, ce pari nous permet de nous aligner sur notre mission et d’en faire une réalité… c’est à peu près tout ce qu’il y a à dire. Si nous modifions nos habitudes et que nous parvenons avec moins d’efforts à réduire le nombre d’accidents, à augmenter l’efficacité, à projeter une meilleure image, à avoir plus d’arguments en faveur des conceptions, solutions et services que nous fournissons à nos clients... ce pari stratégique est justifié.

Alors, maintenons le même niveau.
Voilà. Après avoir obtenu la reconnaissance en juin, nous avons dit : « aujourd’hui, nous célébrons, mais demain, nous continuerons à nous améliorer ». Et c’est ce que nous faisons.  

 

Contactez-nous

Nous sommes heureux de répondre à toutes vos questions concernant nos produits et services.